graffiti language and more

mardi 15 décembre 2015

K980 Extraction milo






inutile de le chercher
l'est plus là




4 commentaires:

  1. t'es sur ? l'est caché peut-être !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. m'étonnerait
      j'ai partout cherché

      Supprimer
  2. Et comment que je l'ai arpenté ce lieu. Pour recharger ton moral, y avait pas mieux. Ici, dans cette petite ville proprette, on crie, on chasse, on pend haut et court, le marginal qui ose peindre sur les murs. Le moindre tag est lavé au karcher, brossé, repeint s'il le faut pour que le passant ne se sente pas agressé, pour que la ville sente l'ordre. Bref, c'est pitoyable. Je vis un retour de 25 ans en arrière.
    Belles fêtes de fin d'année, malgré tout, dans ta ville où sur ce plan, cela doit bien ressembler à ici.
    Je t'embrasse.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. couleurs et formes sur les murs
      sont l'oeuvre d'artistes en peine
      en recherche en solitude et qui
      vivent l'instant si éphémère avec
      force et intensité... il faut être là
      et regarder pour approcher ce
      que vivent ces artistes généreux
      bonne fin d'année cher Roger
      je t'embrasse

      Supprimer