graffiti language and more

K810 Mémoire cargo





un jour dont j'ai oublié le mois
marchant pareil à un navire
les bottes crottées la vase collée
une rose à mes pieds piétinée
mon horizon soudain brutalement
coupé de ma vue disparu
fallait juste deviner qu'il était derrière
... ce que j'ai fait





bouge l'homme






2 commentaires:

  1. c 'est là aussi qu'ils sont si beaux, découpés sur l'horizon !
    joli ton texte

    RépondreSupprimer