graffiti language and more

K572 Pépé Crock





manque un implant 
mais j'ai un plan...




K571 Time





au pied du mur
s'arrête un souffle
le temps d'un 
soupir





K570 Conte pour tarzan





histoire du soir à raconter en murmurant
sinon IL crie






K569 J.J. Cale









K568 Infernal pochoir





monochrome béton
ou 
transcendance de la couleur
la géométrie se joue
rouge turquoise
côté street
art





K567 Accroche volontaire





on va déambuler
sans hâte
en père peinard
à 4 pattes






K566 Vegetal sky





tout l'art consiste à faire un bouquet..!








K565 En gare





impossible d'y rajouter une sardine



K563 Hear my train a comin'





... attendre le train
depuis si longtemps...








K561 Survivance





rudimentaire mais durable...




K560 On border





l'hostilité pesante régnait
maitresse des
lieux






K559 Arbre de raison






le coeur à fleur d'écorce 
la vérité au pied du mur





K558 Frôlement de mémoire






souvenez vous de lui
sous le soleil brûlant





K557 La dame rouge






elle a le coeur au bout des cheveux




K556 Décodage massif





on peut y parvenir sans précipitation
mais ça pète au bout de 30 sec.





K555 Soufflé





les mots de grands vents se
perdent dans les bourrasques
bleues







K554 L'étrange profondeur du rouge





subtilement canalisée la couleur flirte avec les abîmes





K553 Très volatile





l'érotisme torride du toucan
échappe à tout commentaire

souvent




K552 Roi lion IV





appuyez sur le bouton
pour allumer le rugissement






K550 Frise murale






"j'y vais seul
c'est ma p'tite
révolte !!"





K548 L'habit rhinte





le but est de se réfugier sur le A





K547 Eblouissement immédiat





sous le solek exactement pas à côté juste en dessous...




K545 Essoufflée





le lapin blanc a viré à gauche
... l'était en retard !






K544 Altitude De Ville



le  nez  tendu  entre  la  page 98  et le  sommet






K543 Idées rouges





artère principale à haut débit










K542 Emoi De Ville



 elle   voulait   partir   sans   mot   dire